Vue normale

Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Khrys’presso du lundi 12 février 2024

Par : Khrys
12 février 2024 à 01:42

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.


Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial femmes dans le monde

Spécial Palestine et Israël

Spécial France

Spécial femmes en France

  • Pourquoi il est grand temps de changer nos représentations des femmes scientifiques (theconversation.com)

    En France, alors que la parité était presque atteinte dans les séries S, la réforme des programmes de lycée en 2020, en supprimant les mathématiques dans le tronc commun, a annihilé des années d’efforts vers l’égalité. Le nombre de filles dans les sections de maths au lycée a chuté : 40 % seulement en spécialité mathématiques, 30 % en maths expertes. Soit une baisse de 28 % des effectifs féminins dans les sciences en terminale entre 2019 et 2021, et la spécialité « Numérique et sciences de l’informatique » est particulièrement abandonnée par les filles.

  • Macron wants more French babies – but his meddling fertility plan isn’t the answer (theguardian.com)

    Emmanuel Macron, has announced a plan for what he calls “demographic rearmament” including fertility testing for those aged 25. […] Such a utilitarian view of the birthrate not only puts an unhelpful burden on the shoulders of all French people of childbearing age, but is an offensive intrusion in to our intimate lives and personal choices. At 46, Macron himself has chosen not to be a father – why can’t he let everyone else make their own choices ? […] It took Macron four years to finally allow women to access assisted reproductive technology, which LGBTQ+ campaigners had demanded ever since same-sex marriage was legalised in 2013. The delay meant many women were denied the chance to become mothers.[…] And how can we not recall that French women of colour have also been lectured about their bodily autonomy ?](Mayotte, in the Indian Ocean, is one of the few French regions to have experienced a recent birthrate surge. However, in Mayotte, where women are overwhelmingly black, this is not seen as an asset but a problem – so much so that the regional health authority has proposed offering sterilisation to young women.

  • Adrien Quatennens « regrette » sa ligne de défense dans son affaire de violences conjugales (huffingtonpost.fr)

    Le député du Nord admet des mots « mal choisis » et assure qu’il n’adopterait pas la même ligne de défense aujourd’hui.

  • Commission sur l’inceste : accusée d’agression sexuelle, la vice-présidente de la Ciivise, Caroline Rey-Salmon, se met en retrait (liberation.fr)

    La vice-présidente de la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, également pédiatre légiste et experte judiciaire, est mise en cause pour un examen gynécologique sur une jeune femme.

  • Loana témoigne être victime d’un viol : “TPMP” rit… et le malaise grandit (telerama.fr)

    Face à des réactions déplacées en plateau, l’ancienne star de la téléréalité a tenté de raconter ce qu’elle avait subi. Cyril Hanouna assume, C8 vante les audiences de l’émission… mais a retiré la séquence de ses réseaux et replays.

  • Le procureur de Limoges sur la sellette pour des blagues grivoises et des faits de sexisme (huffingtonpost.fr)

    Baptiste Porcher, procureur de Limoges, a comparu en audience disciplinaire devant le Conseil supérieur de la magistrature. Plusieurs femmes dénoncent des comportements sexistes et misogynes.

  • « Il faut que vous sachiez » : dans une lettre à sa fille, Judith Godrèche évoque ses accusations de viol contre Benoît Jacquot (liberation.fr)

    L’actrice, qui vient de porter plainte pour viols sur mineure de 15 ans contre le réalisateur septuagénaire, évoque dans un texte publié par le journal « le Monde » les raisons qui la poussent à sortir de son silence.

  • Judith Godrèche nous tend la main, saisissons-là (blogs.mediapart.fr)
  • Gérard Miller désormais accusé par plus de quarante femmes (huffingtonpost.fr)

    Sur les quelque 41 nouveaux témoignages recueillis, 18 évoquent une agression sexuelle ou un viol. Des faits qui se seraient déroulés entre 1993 et 2020 en suivant un mode opératoire bien rodé.

  • Le comédien Philippe Caubère mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineures (telerama.fr)

    Une plainte pour atteinte sexuelle avait été révélée en janvier mais ce sont désormais […] trois femmes au total qui accusent l’acteur de faits alors qu’elles étaient mineures.[…] aujourd’hui âgé de 73 ans, il avait déjà fait l’objet d’une plainte pour viol en 2018 et classée sans suite en 2019 par une autre plaignante (condamnée par la suite en 2021 pour diffamation). Au moment de cette enquête, la jeune femme portant plainte aujourd’hui avait été contactée par les services de police. Elle n’avait pas souhaité déposer plainte pour ces faits à cette date, a relevé son avocate. Cette dernière a lié « la médiatisation soudaine de cette plainte » au récent soutien de son client à l’acteur Gérard Depardieu, mis en examen pour viols. Il est l’un des signataires de la tribune publiée dans Le Figaro appelant à ne pas effacer le comédien.

  • Après les accusations d’Adèle Haenel, un procès se profile pour Christophe Ruggia (liberation.fr)

    Le parquet de Paris a requis le renvoi en correctionnelle du réalisateur Christophe Ruggia jeudi 8 février pour des agressions sexuelles sur mineure sur l’actrice Adèle Haenel au début des années 2000.

RIP

Spécial médias et pouvoir

Spécial pénibles irresponsables gérant comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial recul des droits et libertés, violences policières, montée de l’extrême-droite…

Spécial résistances

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les trucs chouettes de la semaine

Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

Un bénévolcamp pour faire ensemble

Par : Framasoft
11 février 2024 à 03:15

La vie associative n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Plus une association grandit et plus les relations sont nombreuses et deviennent complexes. Avec plus de 40 membres (environ 30 bénévoles et 11 salarié·es), réparti‧es un peu partout en France, Framasoft rencontre parfois des situations plus ou moins ardues qui méritent d’être discutées.

Pour la première fois depuis son existence, un bénévol’camp (entendez : une rencontre entre bénévoles) a été organisé sur un week-end d’octobre 2023 (du 27 au 30). D’autres rencontres annuelles existaient d’ores et déjà : des frama’camps où absolument tous·tes les membres se retrouvent, des salario’camps réservés uniquement aux… salarié·es. Il s’agissait donc de la première occasion pour les bénévoles de se retrouver uniquement entre elleux.

L’objectif de cette rencontre était de permettre aux membres de travailler le projet associatif et de tisser des liens. Nous vous racontons ici cette histoire, en espérant que cela puisse vous inspirer mais également pour vous montrer les coulisses extrêmement glamours d’une association comme Framasoft.

Comment on organise un bénévolcamp ?

Côté logistique, ça prend du temps d’organiser un événement pareil. Comment ça marche ?

  • il faut trouver le lieu adéquat pour recevoir du monde : alors pas trop loin d’une gare, pour que celleux qui prennent le train puissent venir facilement, au centre de tous nos lieux d’habitation afin de minimiser les coûts du voyage, dans une maison avec assez de chambres pour nous accueillir (et puis si possible d’avoir une piscine à balles, un jacuzzi et une salle de cinéma ce serait parfait, merci par avance :o)(bien sûr, cette parenthèse n’est que fadaises)).
  • acheter les billets de trains et subir les frasques de la SNCF (une petite pensée pour ce bénévole qui a eu une demi journée de retard à l’aller, et une autre au retour :’))
  • prévoir les courses alimentaires et les tours de préparations culinaires : qui mange quoi ? comment on trouve des repas qui conviennent à tout le monde ? La solution la plus facile : des bonnes recettes végés ou végans pour tout le monde. En plus de simplifier la gestion des régimes de chacun, c’est aussi bon pour la planète et le portefeuille. Qui prépare quoi ? Comment on fait pour que ce ne soit pas toujours les mêmes qui s’occupent des repas, et en particulier pas toujours les meufs ?
  • proposer en amont des idées pour des ateliers, afin que chacun·e puisse commencer à réfléchir de son côté sur les sujets en question.

Humainement, c’est toujours magique de voir des personnes vivre ensemble, s’auto-gérer, s’organiser et discuter, voire rire avec autant de joie et d’humour. Le vendredi soir a donc été consacré aux premières retrouvailles et comme l’a écrit notre ami Booteille dans un compte-rendu interne, « c’était très chouette de revoir les bouilles de toutes les personnes présentes ! » 🥰

En tout, une vingtaine de personnes y sont passées !

De quoi on parle pendant un Bénévolcamp ?

Le samedi matin a été plus studieux. Comme lors de la plupart de nos réunions, nous avons ouvert le week-end par un forum ouvert. C’est une méthode d’organisation qui permet de co-construire le programme ensemble. Chacun·e écrit sur des post-it les propositions des ateliers/discussions qu’iel voudrait animer, ou auquels iel voudrait participer.  Ces post-its sont ensuite placés sur un tableau (avec salles et horaires). N’étant pas trop nombreux, nous avons pu éviter de mener trop d’ateliers en parallèle, ce qui aurait tendance à générer des frustrations (« je veux aller à cet atelier ! mais en même temps il y a cet atelier qui a l’air trop bien ! »).

Et là, vous vous demandez quels sujets ont été abordés ? De quoi des bénévoles de Framasoft peuvent bien discuter quand iels se retrouvent ? Du TURFU 1 bien sûr ! !

La journée de samedi a donc commencé par un atelier proposé par Gee, sur le vieillissement de l’asso‘. Puisque le nombre de rides des membres de Framasoft augmente, il s’interrogeait sur ce que cela impliquait dans l’asso, notamment en termes de diversité et de représentation. Est-ce que Framasoft devrait communiquer sur Tiktok, plateforme plebiscitée par notre jeunesse ? Doit-on guillotiner les membres présent·es depuis plus de X années, pour éviter l’encrâssement ? (Non.) Question Philosophie Magazine : la jeunesse est-elle une caractéristique physique ou une manière d’être au monde ? S’en sont suivies de nombreuses propositions intéressantes parfois radicales, souvent humoristiques et dédramatisantes, transmises au reste de l’asso par la suite.

L’atelier d’après, c’est notre cher Yann qui l’anima. Il voulait discuter du bénévolat valorisé et de la réactance qu’il découvrait vis-à-vis de ce sujet (y compris de sa part). Si vous ne savez pas ce dont il s’agit : chaque association demande à ses bénévoles de l’informer du temps consacré à faire des actions afin de leur attribuer une valeur financière estimée. Ce montant est pris en compte dans le bilan chaque année et peut permettre de faire valoir l’implication bénévole afin de récupérer des subventions, par exemple. C’est assez contraignant pour certain·es, valorisant pour d’autres. Cela implique aussi de penser son investissement associatif sous un angle qui peut être déplaisant, car ressortissant d’une logique que l’on souhaiterait peut-être exclure d’une structure non capitaliste. Une proposition simple a été évoquée mais pas adoptée : et si chacun⋅e se contentait d’indiquer le même volume horaire mensuel, sans mesurer exactement son implication bénévole ? La question reste donc en suspens, mais ça va très bien, nous n’étions pas à la recherche d’une solution mais d’une discussion.

Pendant que certaines personnes s’attelaient à satisfaire les estomacs gargantuesques, d’autres ont commencé, sous l’impulsion de Maiwann, à créer Framalove, un site qui vous veut du bien !

L’idée était de récupérer les commentaires à connotation positive du questionnaire de satisfaction, les remerciements, les messages d’amour et de vœux de continuation, et d’en faire un site qui en afficherait un de manière aléatoire sur une page statique. Bah oui, c’est bien de s’auto-congratuler de temps en temps 🙃. Il a fallu re-trier des milliers de commentaires déjà pré-triés l’année dernière. Mais ça valait le coup ! Vous découvrirez cela bientôt… un jour… Spoil : Peut-être pendant la prochaine fête de l’amour ? 😏

Chez Framasoft, la question du soin (« care » en anglais) est centrale. Si l’on veut pouvoir apporter ce soin au monde extérieur, encore faut-il se sentir intrinsèquement bien, sain, autonome, et puissant. Comment une gourde vide pourrait-elle épancher la soif ?

Après le repas, nous avons eu le plaisir de rencontrer Syst, ex-membre de La Quadrature Du Net, qui s’est proposé pour faire passer des entretiens individuels aux bénévoles. Un bon moyen de continuer le travail enclenché autour du soin des membres. Nous allons enfin savoir « Quel est l’objectif des membres de Framasoft ? », même si on s’en doute un peu : dominer le monde gnark gnark gnark gnark ! ! !

Yann a ensuite repris les ateliers en nous proposant de partager nos références culturelles. Livres, films, podcasts… C’est toujours un moment enrichissant, en plus des œuvres que l’on découvre on en apprend un peu plus sur les gens également. Chacun·e partageant ses coups de cœur, ses muses, ses inspirations.

Pour les livres, parmi les tas apportés, surnageaient quelques ouvrages de Bernard Stiegler, dont « Aimer, s’aimer, nous aimer », l’essai de Federico Zappino « Communisme queer », le pavé de Pierre Dardot et Christian Laval « Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle », la synthèse d’Alfred Korzybski « Une carte n’est pas le territoire », les excellents romans graphiques d’Alessandro Pignocchi ou les mémoires d’Usamah Ibn Munqidh « The book of Contemplation ».

Le dernier atelier était plutôt une discussion, hors « Frama », entre bénévoles qui réfléchissent au sens dans leur travail salarié (hors Framasoft, donc, puisque nous étions entre bénévoles), et dont certain⋅es ont choisi de se mettre à leur compte dans le monde du travail. Nous avons appelé ce groupe Framacoop, même si en pratique il n’y aurait pas nécessairement de lien avec Framasoft ou de projet de coopérative dans l’immédiat :).

Lorsqu’on agit au sein d’une association pour lutter contre le capitalisme de surveillance, où l’on parle d’émancipation vis à vis du numérique et d’imaginaires désirables, il n’est pas étonnant de se poser la question du sens de son travail dans notre propre vie professionnelle, et l’envie d’aller explorer d’autres horizons, choisir de participer ou non à cette société que l’on souhaite changer. Certain⋅es d’entre nous peuvent rencontrer des situations difficiles dans leur travail.

Nous essayons de parler de nos situations et trajectoires pro dès que nous nous rencontrons lors de cet atelier dédié, cela amène un soutien entre bénévoles sur ce plan plutôt bénéfique, avec des échanges de conseils et de perspectives vers lesquelles se projeter, et nous aide à voir le chemin parcouru personnellement. Si le sujet vous parle, nous vous conseillons vivement d’aller consulter le site « On se lève et on se casse » réalisé par Maiwann et l’association l’Échappée Belle, dont elle fait partie, et qui nous a été utile lors d’un précédent atelier sur le sujet :-)

La journée s’est terminée autour de crêpes, d’eau pétillante, d’alcool (avec toujours cette bonne amie « modération ») et de vilains noms de GAFAMs. Oui oui, les noms des vilains monstres de notre dernière campagne ont été inspirés en partie de cet atelier, pour le meilleur comme pour le pire ; on vous laissera imaginer la quantité de noms qu’on a dû auto-censurer pour des raisons de décence. C’est souvent le soir et sous l’effet magique de la fée Absinthe que l’on trouve des noms amusants pour des sujets un peu trop sérieux…

Échange entre trois bénévoles

Le lendemain, on a ré-attaqué avec la présentation des mini-sites de Framalibre. Voir un projet avancer et pouvoir y contribuer était enthousiasmant ! C’était l’occasion d’un test utilisateur·ice, pour voir à quel point il était facile de créer un tel mini-site. Depuis, tout est sorti et disponible pour vous également !

Nous avons ensuite eu une discussion sur les pratiques pour protéger son intimité numérique dans un milieu militant. Quand on a effectué des actions militantes et que l’on soupçonne être sous surveillance (policière notamment), comment éviter que cette surveillance ne nous affecte trop, et ne se propage aux autres autour de soi ? Bien sûr, évaluer la menace est important mais avant tout, il faut éviter la paranoïa car elle nous empêche souvent d’agir. Nous pouvons mettre en place quelques mesures au quotidien, simplement pour en prendre l’habitude et se les approprier, sans pour autant multiplier les outils.

À 11h30, Maiwann nous a proposé l’atelier FramaJOIE. Il nous a servi à mieux comprendre le rapport à notre énergie, nos besoins et nos émotions vis-à-vis de Framasoft. Un outil très intéressant que nous avons utilisé est le cercle des émotions (parfois également appelé Roue de Plutchik). Cela nous a permis de mettre des mots sur les émotions (positives comme négatives) que l’on peut ressentir quand on agit au sein de l’association. Cela peut paraître anodin, mais l’on apprend rarement à identifier clairement ces émotions et avoir une liste de mots devant les yeux peut aider à identifier nos ressentis, en étant beaucoup plus précis que « Moi ça va ! ». Par exemple, plusieurs d’entre nous ont pu partager l’impatience qu’iels ressentaient à l’approche d’un évènement où l’on se retrouve physiquement. D’autres, la frustration et la fatigue de se sentir seul⋅es dans certaines actions menées au sein de l’association. Ce fut un atelier important pour mieux comprendre sa relation à l’association, mais aussi pour écouter ce que les autres pouvaient ressentir de leur côté, toujours dans l’optique de mieux se comprendre, interagir et faciliter les projets communs.

En début d’après midi, était organisé un atelier pour redéfinir la liste des attendus des bénévoles. Nous avons dû commencer par définir des objectifs (trois c’est bien) :

  • Expliciter synthétiquement ce que signifie être bénévole chez Framasoft
  • Proposer un cadre qui se veut rassurant quant à la légitimité à pouvoir agir en tant que bénévole
  • Exprimer ces attendus de manière non-autoritaire

Sur cette base, nous avons pris le temps de remettre au propre une page de notre wiki interne pour documenter :

  • les actions possibles au sein de l’association (par exemple lire ses mails, participer aux discussions et aux projets)
  • les intentions qu’on peut y mettre (comme d’avoir envie de faire certaines choses en fonction de son énergie)
  • et les « pouvoirs » que cela nous confère (par exemple, être accompagné‧e par un parrain ou une marraine, s’exprimer au nom de l’association)

Et puis après… après c’étaient les départs de certain·es. On a aussi fait des jeux de société qui font s’interroger sur la place, le rôle et les possibilités d’action des personnes. Nous avons bien rigolé en jouant par exemple à « Moi c’est madame » ou « Can you » (liens non sponsorisés, on en parle uniquement par amour).

Comme à chaque fois, le dernier soir s’achève sur une énergie plus tranquille, avec de beaux échanges, personnels, durant le dernier repas et après.

En conclusion, ce week-end a permis de réfléchir ensemble, comme d’habitude, mais aussi de faire ensemble. De mieux se connaître, de rappeler et affermir les objectifs de l’association, pourquoi nous sommes là, ce qui nous lie.

Nous avons l’intime conviction que chaque association devrait, de temps en temps, prendre un moment pour se poser, s’interroger, se remettre en question et surtout prendre soin de ses bénévoles.

Ce weekend a offert un temps commun pour les bénévoles ; un temps nécessaire pour prendre conscience de nos possibilités d’action communes, et des difficultés que nous pouvons rencontrer chacun et chacune de manière similaire. Parce qu’une association, c’est avant tout un groupe de vraies personnes vivantes, différentes les unes des autres, mais qui partagent des buts et des envies qu’iels ont en commun. On sait bien que la route est longue et que la voie est libre, depuis vingt ans maintenant, mais on sait aussi que le chemin sera bien plus agréable en bonne compagnie !

Des Livres en Communs lance son appel à publication 2024

Par : Framatophe
9 février 2024 à 03:09

Rappelez-vous, il y a deux ans (déjà !) nous vous avions annoncé le lancement de notre maison d’édition version 2 qui succède à Framabook. Des Livres en Communs avait alors lancé deux propositions : un modèle alternatif radical (et anticapitaliste) à l’édition, basé sur l’expérience acquise avec dix ans de Framabook, et son premier appel à publication.
Plusieurs points d’étape ont été publiés dans l’infolettre de Framasoft et surtout sur ce blog, comme cette interview des deux auteur·ices du projet en cours : L’Amour en Commun.

À la veille de la publication cette œuvre tant attendue, Des Livres en Communs lance son second appel ! accrochez-vous, la phrase est un peu longue (et la date limite est fixée au 30/04/2024) :


Artistes, Durabilistes, Solidaristes, Libristes : dépasser la tragédie des silos et vivre l’archipellisation de nos luttes pour l’émancipation vers un monde de justice sociale et écologique

Illustration CC BY David Revoy (sources)

Pour rappel, Des Livres en Communs ne propose pas qu’un modèle alternatif d’édition théorique, c’est très concrètement que nous agissons pour créer des communs culturels pertinents et de qualité :

  • d’abord en accompagnant les auteur·ices tout au long du processus de création, car nous n’attendons pas que l’œuvre nous arrive toute cuite pour commencer notre travail éditorial ;
  • en mobilisant des fonds : dès le début du processus de création, les auteur·ices sont rémunérés pour leur travail, et non pas en attendant d’hypothético-faméliques émoluments basé sur un nombre de ventes (nous considérons qu’une œuvre versée dans les communs culturels n’est pas un capital rentier).

Pour comprendre notre démarche, en savoir plus sur le règlement et lire notre appel 2024, voici quelques liens :

  • la note d’intention, déclaration politique du projet
  • comment ça marche : concrètement, quel type d’ouvrage nous souhaitons publier
  • le règlement : comment proposer votre projet, quelle est la date limite de soumission, la composition du jury, notre soutien éditorial, etc.

L’appel à publication 2024

(à voir sur Des Livres en Communs)

La tragédie des communs est désormais bien dépassée. Il a été démontré que l’autogestion des ressources communes est un pilier de l’expérimentation sociale humaine et dans bien des cas souhaitable. Face aux logiques marchandes, concurrentielles et extractivistes du né(cr)olibéralisme, d’autres imaginaires sont proposés et des actions sont réalisées par des collectifs engagés sur différents fronts qui se recoupent souvent.

Ressources culturelles, environnementales, sociales et numériques sont néanmoins les sujets indirects d’une autre tragédie, celle des silos qui fractionnent le commun et compromettent ses conditions d’existence. En effet, parler d’autres formes de vies souhaitables ne signifie pas que tous les groupes en parlent effectivement entre eux et partagent leurs pratiques. Pourtant, de tels échanges seraient nécessaires non seulement pour permettre d’inventer les moyens d’action, mais aussi pour mieux munir conceptuellement et parfois pratiquement ces imaginaires que nous tâchons tous de préfigurer.

Les propositions que nous attendons dans le cadre de cet appel devront donc être de nature transversale et si possible avoir une dimension pratique. Comme à l’accoutumée chez Des Livres en Communs, nous n’imposons pas de structure formelle : toutes les propositions seront les bienvenues, y compris les plus innovantes, pourvu qu’elles ne perdent pas de vue les objectifs de l’appel.

Artistes, Durabilistes, Solidaristes, Libristes : dépasser la tragédie des silos et vivre l’archipellisation de nos luttes pour l’émancipation vers un monde de justice sociale et écologique.

Khrys’presso du lundi 5 février 2024

Par : Khrys
5 février 2024 à 01:42

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.


Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial femmes dans le monde

Spécial Palestine et Israël

Spécial France

Spécial femmes en France

Spécial médias et pouvoir

Spécial pénibles irresponsables gérant comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial recul des droits et libertés, violences policières, montée de l’extrême-droite…

Spécial résistances

Spécial GAFAM et cie

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les trucs chouettes de la semaine

Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

Sortie de LuneOS « Eiskaffee »

16 février 2024 à 14:16

Tentés par un café glacé ? LuneOS « Eiskaffee » vient de sortir !

LuneOS est une distribution GNU/Linux pour téléphones mobiles et tablettes, héritière de feu webOS. Le projet est porté par l’équipe webOS-Ports, dont le but est de faire revivre webOS sur les matériels contemporains.

logo de LuneOS

Sommaire

Voici bien longtemps que l’équipe de webOS-ports n’avait fait de nouvelle version de LuneOS. De nombreux changements de fond, de nouveaux téléphones et tablettes, des difficultés techniques mais aussi une équipe développement modeste expliquent ce rythme un peu lent qui avance selon le temps libre de chacun.

Pendant ce temps, des versions de test de LuneOS ont été régulièrement mises à disposition sur Github, dans le dépôt « luneos-testing ». Cela permet aux personnes intéressées d’essayer LuneOS, tout en gardant à l’esprit que ce ne sont que des versions intermédiaires.

Petits rappels et lexique

Le projet s’appuie sur Yocto, webOS-OSE, Halium et SHR. Il utilise OpenEmbedded comme environnement de compilation. Cette dernière version de LuneOS se base sur la version « Kirkstone » de Yocto. Ces projets ne vous disent rien ? Voici un rapide lexique :

  • OpenEmbedded est un environnement de compilation, qui utilise un ensemble de « recettes » pour décrire les composants à compiler et installer.
  • Yocto est un ensemble de recettes prêtes à l’emploi qu’on peut utiliser pour se construire une distribution Linux personnalisée. Les recettes mises à disposition vont du noyau Linux à Firefox, et forment un ensemble déjà assez complet.
  • SHR est un système d’exploitation GNU/Linux s’appuyant aussi sur Yocto et OpenEmbedded, et orienté téléphones. Il a connu son heure de gloire à l’époque des téléphones Openmoko comme le FreeRunner. Seule une petite partie est maintenant réutilisée pour les besoins de LuneOS.
  • Halium est un ensemble d’utilitaires et d’images Android permettant de faire tourner un Android minimaliste dans un container dédié sur la distribution hôte. Cela permet d’exploiter les pilotes et firmwares disponibles seulement pour Android, tout en gardant le reste de l’OS sur une pile GNU/Linux/systemd/Wayland classique.
  • webOS-OSE est une distribution Linux maintenue par LG, héritière du code de webOS, et dont LuneOS reprend maintenant beaucoup de composants logiciels.

À l’exception des blobs utilisés pour faire tourner les pilotes Android, l’ensemble de la distribution est libre : tout le monde peut, s’il le veut, recompiler sa propre image chez soi.

Fin du forum webOS Nation et autres tracasseries techniques

Le forum « webOS Nation », qui regroupe des discussions autour de webOS au sens large (vieilles versions de webOS, mods, LuneOS…) a connu quelques turbulences ces dernières années. Devant une fermeture imminente du site web, un nouveau site webOS Archive a été mis en place, avec notamment la majorité des archives des forums de webOS Nation. Un nouveau forum a été mis en place, reprenant globalement le style de webOS Nation.

Sans avoir une activité folle, la communauté autour de webOS reste présente, notamment grâce à la présence aujourd’hui de webOS sur les téléviseurs.

Mort du « builder » dédié à LuneOS

Suite à plusieurs avaries, le builder « Jenkins » a dû prendre une retraite bien méritée. Malheureusement cela implique pour l’équipe de webOS-ports de compiler les différentes images de LuneOS chez soi, ce qui n’est pas très pratique (sans être une catastrophe). Sur une machine raisonnablement puissante, la création d’une image de LuneOS depuis zéro demande plusieurs heures, il faut donc parfois s’armer de patience. Heureusement Yocto permet de mutualiser les résultats de compilation pour les architectures semblables, ce qui fait gagner beaucoup de temps.

Les changements majeurs

Depuis la dernière version publique de LuneOS, beaucoup de changements de fond ont eu lieu. On retrouve entre autres:

Passage de Qt 5 à Qt 6

LuneOS utilise maintenant Qt 6.5.2, l’une des dernières disponibles.

Utilisation du compositeur Wayland de webOS OSE

Le compositeur Wayland propre à LuneOS luna-next a été abandonné, au profit du compositeur Wayland de webOS OSE surface-manager. Cependant la partie graphique (codée en QML) a été conservée, et l’expérience utilisateur reste donc très similaire.
Cela permet de se concentrer sur la partie GUI du compositeur, tout en bénéficiant des mises à jour venant de OSE relatives au cœur même du compositeur.

Changement de moteur Chromium

Les apps webOS utilisant intensivement HTML/Javascript/CSS, l’affichage nécessite un moteur web bien à jour et optimisé. Jusqu’à la dernière version, LuneOS utilisait QtWebEngine, fourni par Qt, pour faire tourner les applications.
Cependant webOS-OSE fournit son propre moteur basé sur chromium, indépendant de Qt et optimisé pour une utilisation embarquée. LuneOS a donc également migré vers cette nouvelle infrastructure logicielle, adoptant ce composant WebAppManager.

Migration générale vers les composants de webOS-OSE

Plus généralement, les composants hérités de feu Open WebOS ont été remplacés par leur équivalent dans webOS-OSE, plus récents et encore maintenus par LG. Pour cette version de LuneOS, la version 2.23.0 de webOS-OSE est utilisée comme base.
Cette migration inclut notamment l’utilisation des « Enhanced ACG », un modèle de sécurité plus efficace utilisé pour la communication entre les services de webOS et les apps.

Ces changements, qui pour la plupart ne sont pas visibles à l’utilisation, apportent de multiples bénéfices pour LuneOS :

  • une réutilisation plus large du code de webOS-OSE (maintenu par LG), ce qui implique moins de maintenance côté webOS-ports
  • meilleure stabilité des composants, qui sont utilisés depuis des années dans les téléviseurs et appareils LG
  • la rétro-compatibilité a tout de même pu être assurée pour les vieilles apps webOS, grâce à des modifications mineures dans certains composants
  • plus de facilité pour mettre à jour les composants venant de webOS-OSE

Téléphones et tablettes: vers plus de Linux « mainline »

Dans le domaine des distributions Linux pour téléphones et tablettes, on parle de noyau « mainline » pour désigner l’utilisation directe du code source venant du noyau Linux, par opposition à l’utilisation d’un code source dérivé et proposé par un constructeur. Ce dernier est souvent proposé dans une vieille version, avec une maintenance très limitée dans le temps.

Cependant, utiliser un noyau « mainline » est à double tranchant : d’un côté, on bénéficie des dernières avancées du noyau, et des dernières versions des pilotes libres. Mais de l’autre, cela signifie devoir se passer des pilotes proposés par le constructeur (pour le son, le GPS, le modem…), qui souvent n’ont jamais été proposés à l’inclusion dans le code source principal de Linux.

Au final, dans le cas de LuneOS, trois voies se dessinent lorsqu’il s’agit de faire tourner l’OS sur un téléphone ou une tablette :

  1. Le constructeur remonte ses changements dans le noyau Linux, et s’appuie sur un développement open-source: Pine64 et Purism sont deux exemples récents de cette approche. C’est le cas idéal pour LuneOS, où des pilotes open-source bien intégrés peuvent être utilisées pour faire fonctionner les composants matériels.
  2. Le constructeur ne propose qu’une version Android de ses pilotes et du noyau; ce dernier reste figé dans une même version, relativement récente, avec une maintenance minimale. LuneOS va alors utiliser Halium pour profiter des pilotes faits pour Android, tout en gardant le reste du système sur une pile logicielle « systemd/glibc » classique. Cette situation reste très présente, car l’immense majorité des téléphones et tablettes du marché tournent sur Android.
  3. Le constructeur propose une vieille version du noyau, non maintenue, et dont les limitations deviennent problématiques pour LuneOS. Dans ce cas, LuneOS va tenter d’utiliser un noyau plus récent, mais qui a un support partiel du matériel. Cette stratégie a souvent un résultat très mitigé, avec de gros manques fonctionnels. En gros, c’est la tentative de la dernière chance avant l’abandon du support de ce matériel.

Le matériel Pine64

Une tablette PineTab2 avec LuneOS

Comme évoqué plus haut, Pine64 cultive ses liens avec la communauté open-source, et incite celle-ci à proposer leurs OS sur leur matériel. On retrouve ainsi de nombreux OS comme PostmarketOS, Plasma Mobile ou encore Ubuntu Touch. LuneOS a pris le train en marche très tôt, et peut aujourd’hui s’installer sur le Pinephone, le Pinephone Pro ainsi que sur la tablette PineTab 2.

Pour le Pinephone et le Pinephone Pro, LuneOS nécessite maintenant l’installation préalable de Tow-boot sur le téléphone. Ce dernier est un dérivé de U-Boot, qui vise à standardiser et faciliter le démarrage des OS sur du matériel embarqué.

Comme ce matériel tourne avec une version très récente du noyau Linux, il est possible pour LuneOS de lancer Waydroid; cependant cette fonctionnalité est jeune et nécessite encore beaucoup de travail.

Le matériel Android

LuneOS peut s’installer sur de nombreux autres téléphones (et sur la vénérable tablette HP Touchpad), grâce à l’utilisation de Halium (ici en version 9.0).

Cependant, même s’il n’est pas prévu d’abandonner les téléphones et tablettes Android, les efforts se concentrent de plus en plus sur le matériel pour lequel un noyau « mainline » existe.

Plans pour la prochaine version

Continuer la migration vers l’infrastructure de webOS-OSE

Mettre à jour les composants vers la dernière version de webOS-OSE, et finir la migration:

  • mettre à jour le moteur web vers Chromium 108 (tout juste sorti du four chez LG)
  • re-baser l’infrastructure audio et multimédia de LuneOS sur les composants fournis par webOS-OSE
  • travailler également sur le support des caméras

Continuer le travail sur le matériel supporté

  • Avoir un noyau « mainline » fonctionnel pour Tenderloin, Hammerhead, Mido and Tissot.
  • Fournir une image GSI unique pour les téléphones Android, permettant de faciliter grandement le support d’autres téléphones

Compléter l’espace applicatif

  • Améliorer ou ajouter des apps de base comme Camera, Flashlight, Audio Player ou Video Player, et améliorer les composants QML.
  • Essayer de profiter du travail fait par la communauté sur les TVs LG « homebrew » : webOS Brew

Envie d’essayer ?

Pour le téléchargement et l’installation, c’est par ici. Il existe notamment une image pour émulateur x86-64, utilisable directement dans VirtualBox.

L’équipe webOS-ports est présente sur IRC (Libera:#webos-ports) ou encore Telegram.

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

L’auteur de Nginx enfourche le proprio

15 février 2024 à 18:01

Maxim Dounin, l'un des principaux développeurs de NGINX (il est Nginx disent même certains) se barre et crée un fork.

Nginx est l'un des principaux serveurs web, voire le plus utilisé mais ça dépend des statistiques. Il est réputé pour sa vitesse, sa légèreté et sa solidité. La version libre est au coeur d'Nginx, aussi costaud, rapide et sécurisée que la version avec quelques extensions propriétaire. Malheureusement, ça pourrait ne plus être le cas :

En 2019, F5 Networks a racheté la société derrière Nginx. En 2022, F5 a fermé les bureaux de Moscou, signant un accord avec Maxim Dounin qui continuait bénévolement à travailler sur Nginx. Ayant quitté la société, il veillait sur cette pièce essentielle du web et du libre. Or en 2024, la nouvelle direction d'F5 n'entend que pouic à la technique et se focalise sur le marché. Elle s'est mêlée des questions de sécurité, préférant une version libre moins robuste afin de vendre plus de prestations — d'après Maxim Dounin.

Le 14 février, il en a eu marre et a lancé le projet Freenginx pour garantir un développement sans interférences marketing.

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Sortie de passbolt v4.5 : Gestion de l'expiration des mots de passe et autres améliorations

La version 4.5.0 de Passbolt, baptisée « Summer is Ending », vient de sortir. Elle introduit des fonctionnalités clés et des améliorations pour optimiser la gestion des mots de passe et de leurs cycles de vie de manière sécurisée et collaborative.

Pour mémoire, Passbolt est un gestionnaire de mots de passe Opensource, sous licence AGPL, qui se veut orienté «équipe», avec notamment des possibilités de partage de mot de passe à des personnes ou des groupes.

Nouvelles fonctionnalités

Gestion de l’expiration des mots de passe

Cette nouvelle fonctionnalité permet la gestion et le traçage des mots de passes expirés.
Un mot de passe partagé, ayant été consommé par un utilisateur, expire automatiquement quand l’accès de cet utilisateur a été révoqué. Vous pouvez en savoir plus sur l’article de blog dédié à ce sujet (en).

Animation montrant le fonctionnement de la fonctionnalité d’expiration des mots de passe

Support du Russe

Suite à une contribution communautaire, passbolt est maintenant disponible en langue Russe, ce qui amène le total des langues supportées à 14. Un énorme merci à notre communauté pour ses contributions de plus en plus fréquentes.

Capture d’écran montrant la langue russe disponible dans passbolt

Intégration de Microsoft 365 et Outlook dans les paramètres SMTP

Enfin, les paramètres SMTP ont été améliorés afin de permettre un meilleur support de Microsoft 365 et de Outlook.

En savoir plus sur la version 4.5.0

Pour en savoir plus et mettre à jour vers passbolt 4.5.0, consultez les notes de version (en).

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Projet de loi SREN - « Libre à vous ! » du 6 février 2024 - Podcasts et références

14 février 2024 à 04:20

Cent quatre-vingt-dix-neuvième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • sujet principal : le projet de loi « sécuriser et réguler l’espace numérique », ou SREN. Discussion suite au vote à l’Assemblée nationale avec La Quadrature du Net, Mozilla France et Act Up, des associations qui se sont mobilisées sur ce texte (rediffusion)
  • Une nouvelle « Pepite libre » de Jean-Christophe Becquet sur le DTPR, un standard libre pour expliciter la présence de capteurs dans l'espace public
  • « Le piège Microsoft » : un point sur un dossier emblématique de l'April, l'« Open Bar » Microsoft au ministère des Armées, suite à la publication d'un nouveau rapport parlementaire.

Rendez‐vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 FM en Île‐de‐France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

Prochaine émission – la 200ᵉ !– mardi 20 février. Nous vous donnons à cette occasion rendez-vous « Au café libre » pour discuter de l'actualité du libre.

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Agenda du Libre pour la semaine 7 de l'année 2024

10 février 2024 à 15:11

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 38 événements (France: 37, internet: 1) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire

[FR Mourenx] Numérique Libre, 100% éthique - Du mercredi 7 février 2024 à 09h00 au samedi 17 février 2024 à 18h00.

De l’éthique dans notre numérique:
Essayons la liberté !
Qu’appelle-t-on les logiciels libres ?
Venez assister à nos ateliers (à Mourenx et à Orthez) afin de connaître les avantages de nombreux logiciels libres et gratuits pour: naviguer sur Internet, rédiger des textes, s’organiser … Et pourquoi ne pas en profiter pour découvrir, voire installer LINUX ? C’est rapide, éthique et durable ! Il peut même prolonger la vie de votre ordinateur !

[FR Limoges] Initiation au tableur LibreOffice Calc - Le lundi 12 février 2024 de 14h00 à 16h00.

________________________________________________________________________

Initiation au tableur avec LibreOffice Calc.

Atelier informatique proposé par le réseau des Bfm de Limoges
dans le cadre des ateliers mensuels thématiques.

[FR Bresles] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le lundi 12 février 2024 de 15h00 à 17h00.

Le 2ème vendredi du mois, l'association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l'utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d'exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C'est l'occasion aussi de mettre en avant l'action des associations fédératrices telles que l'April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR] [EN LIGNE] Atelier de cartographie participative - Le lundi 12 février 2024 de 18h00 à 20h00.

Vous voulez vous engager pour une cause, rencontrer de nouvelles personnes et découvrir la cartographie participative et humanitaire CartONG vous invite à participer à un ou plusieurs mapathons en ligne !

Venez cartographier les régions encore absentes des cartes pour soutenir les organisations humanitaires et de solidarité internationale qui ont besoin de cartes précises et à jour pour agir plus efficacement en cas de crise ou initier des projets de développement local.

Les ateliers de cartographie sont organisés dans le cadre du projet Missing Maps, qui a pour objectif de cartographier de façon préventive les régions vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementales, aux conflits et à la pauvreté. On peut penser qu'aujourd'hui toutes les parties du monde sont cartographiées, mais en réalité de nombreuses régions ne possèdent encore aucune carte !

Pour qui ?

Pas besoin d'être un·e expert·e, les ateliers sont accessible à tout le monde !

Quand ?

Tous les 2ème et 4ème lundis du mois pour les débutant·e·s, de 18h à 20h (Central European Time - CET)

Où?

100% en ligne !

Vous pouvez remplir dès à présent le formulaire d'inscription via le lien framaform ci-dessous.

Comment ?

Avec la plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap (OSM, le « Wikipédia des cartes ») tout le monde peut participer à la cartographie de n'importe quelle zone de la planète: il suffit d'un ordinateur, d'une souris et d'une connexion internet ! Accessible à tout·es, nous serons là pour vous accompagner pour vos premiers pas avec OSM.

Grâce à la couverture globale d'images satellites disponibles aujourd'hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d'eau, autant d'informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

Le programme des mapathons

18h00: Tour de table de présentation et présentation de la cartographie collaborative et solidaire.

18h20: Présentation du projet du jour et démo OSM pour les nouveaux·elles.

18h50: On cartographie tous ensemble sur le projet du jour.

20h00: Fin du mapathon, conclusion sur les contributions de la soirée

Nous vous enverrons un mail avec tous les détails (lien de l'appel, etc.) suite à votre inscription.

Vous pouvez aussi nous contacter directement à l'adresse suivante: missingmaps@cartong.org

Quelques exemples d'utilisation de la donnée cartographique produite lors des mapathons:

Mapathons réalisés en soutien des équipe du Haut-Commissariat pour les Réfugiés œuvrant en Ethiopie en amont d’une mission terrain de CartONG.

Mapathons réalisés en amont d’une mission terrrain de CartONG et dans le cadre d’un projet en Guyane visant à consulter les populations marginalisées des quartiers spontanés de Saint Laurent du Maroni.

Mapathons réalisés en amont d’une mission terrain de CartONG et en appui d’un projet en Haiti, visant à identifier et cartographier les lieux non sécuritaires pour les femmes ou à haut risques de violence basée sur le genre dans 7 quartiers de la ville de Jérémie.

Mapathons visant à cartographier des camps de réfugiés au Liban en soutien de projets de plusieurs associations locales accompagnant les populations réfugiées.

Mapathons visant à cartographier des zones naturelles protégées qui sont gérées par le Rombo Wildlife Conservancy au Kenya, ce qui a permis de réaliser 2 cartes qui seront utilisées par leurs équipes sur le terrain.

[FR Saint-Étienne] Illyse - Permanence FouillaNetwork - Le lundi 12 février 2024 de 18h30 à 20h30.

Dans une démarche de réappropriation de l’infrastructure réseau, Illyse met en place un réseau radio très haut débit indépendant. Le but est de connecter des zones mal desservies voire pas desservies du tout.

En toute logique, ce réseau radio se déploie à Saint-Etienne.

L’avantage d’un réseau radio comme celui-ci, c’est que chaque participant peut relayer le signal et propager le réseau plus loin!

Nous avons des permanences mensuelles pour en parler tous les 2e lundis du mois de 18h30 à 20h30.

N'hésitez pas à vérifier qu'il y ait des personnes présentes et signaler votre présence pour s'organiser à fabriquer de l'internet ensemble.

[FR Grenoble] Mapathon Missing Maps (en présentiel) - Le lundi 12 février 2024 de 18h30 à 21h00.

Le groupe local OpenStreetMap de Grenoble reçoit ce lundi 12 février CartONG et dédie son rendez-vous mensuel à une soirée Mapathon Missing Maps.

CartONG vous propose le temps d’une soirée de vous initier à la cartographie en créant des cartes pour les parties du monde vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementales, aux conflits et à la pauvreté, pour venir en soutien aux organisations humanitaires et/ou de développement.

Pour cela pas besoin d’être un expert en géographie ou en numérique, c’est simple, convivial, utile et vraiment accessible à tout le monde !

Venez avec votre ordinateur portable si vous en avez un (des ordis seront aussi disponibles), et n’hésitez pas à apporter de quoi grignoter, nous nous occupons des boissons !

Informations pratiques

[FR Grenoble] L'Atelier de Bidouille (ABIL) - Le lundi 12 février 2024 de 19h00 à 21h00.

L'Atelier de Bidouille Informatique Libre (ABIL) est ouvert à tous·tes les personnes qui n'arrivent pas à résoudre des problèmes avec leur ordinateur:

  • trouver et installer un logiciel
  • utiliser et/ou apprendre à utiliser un logiciel
  • réinstaller ou installer un système d'exploitation
  • monter un ordinateur
  • réparer un ordinateur
  • créer et/ou mettre à jour un site oueb
  • … ou d'autres choses sur un ordinateur

L'atelier permet de résoudre son problème en compagnie de bénévoles et des participants qui ne sont ni expert·e·s en informatique, ni réparateur·rice·s, mais qui ont l'habitude de la "bidouille" et seront là pour vous aider à trouver l'information là où elle se trouve (si elle existe).

Pendant les ateliers, l'ABIL met à disposition du matériel: postes de travail, unités centrales à remonter ou installer, écrans, claviers, souris, pièces détachées, connexion Internet…

Attention, l'ABIL ne met à disposition que des systèmes d'exploitation et des logiciels libres. Si vous souhaitez résoudre un problème sur un système ou logiciel non-libre, apportez votre machine pour participer à l'atelier, muni des licences du système d'exploitation et/ou des logiciels concernés.

[internet] Émission «Libre à vous!» - Le mardi 13 février 2024 de 15h30 à 17h00.

L'émission Libre à vous! de l'April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio.

Le podcast de l'émission, les podcasts par sujets traités et les références citées sont disponibles dès que possible sur le site consacré à l'émission, quelques jours après l'émission en général.

Les ambitions de l'émission Libre à vous!

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Depuis mai 2018, l'April anime une émission d'explications et d'échanges sur la radio Cause Commune sur les thèmes des libertés informatiques.

Libre à vous ! se veut avant tout une émission d’explications et d’échanges sur les dossiers politiques et juridiques que traite l'April, et sur les actions qu'elle mène.

Pour les libertés informatiques en général, et pour le logiciel libre en particulier.

Libre à vous ! c'est aussi un point sur les actualités du Libre, des personnes invitées aux profils variés, de la musique sous licence libre, des actions de sensibilisation.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d'action, tel est l'objectif de cette émission hebdomadaire, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h.

L'émission dispose:

[FR Lyon] Soirée Pizza - Le mardi 13 février 2024 de 18h00 à 22h00.

Venez discuter avec nous d'informatique, d'écologie, de solidarité ou de logiciels libre, autour d'un verre ou d'une part de Pizza.

Ambiance sympathique et détendue.

Tous les mardis.

[FR Vandoeuvre-lès-Nancy] Sciences participatives - Le mardi 13 février 2024 de 18h00 à 20h30.

L’association Laboratoire Sauvage met en place de nouveaux ateliers sur le thème du numérique pour les sciences participatives.

Nous faisons tous des expériences, des observations au quotidien, et l’étape manquante est souvent celle du partage de ces connaissances. Le numérique nous permet aujourd’hui un partage facilité et nous n’avons souvent pas conscience de la valeur de ces informations.

Pour les novices, vous pourrez être accompagné pour découvrir divers projets où l’on peut contribuer dans des domaines très variés. Vous pouvez également venir avec vos photos nature qui recèlent souvent de précieuses informations. Nous vous présenterons des outils comme Pl@ntNet ou d’autres plateformes qui permettent d’identifier les espèces et de partager vos photos.

Pour les contributeurs expérimentés, ces ateliers sont un moment dédié pour se poser devant un ordi, documenter ce qu’on a fait, mettre en forme et envoyer les résultats que l’on a accumulés. Plutôt que d’avoir à faire ça tout seul chez soi, l’idée est de faire ensemble et partager la satisfaction de contribuer et d’aller jusqu’au bout d’une démarche. C’est aussi et surtout l’occasion d’avoir de l’aide si l’on bloque sur quelque chose.

Pour nous trouver, ce sera chaque 2ᵉ et 4ᵉ mardi du mois, mêmes lieu et horaires.

[FR Vergèze] Mardi du Libre - Le mardi 13 février 2024 de 19h00 à 21h00.

Bonjour à tous,

Pour le prochain mardi du libre de l'association Gard-Linux, nous nous retrouverons à Vergèze:

  • où: Centre socioculturel Marcel Pagnol, 99 rue Marcel Pagnol 30310 Vergèze,

    • Salle Topaze, à gauche au rez-de-chaussée, la salle de droite avant l'escalier.
  • quand: ce mardi 13 février 2024, à partir de 19h

Les discussions tourneront autour de GNU/Linux et des logiciels libres, et en particulier:

  • ma compta perso avec Grisbi
  • le point sur les imprimantes 3D iTopie des adhérents
  • GNU/Linux ? Mais c'est très simple: mon install en 180 secondes (peut-être) avec Emmabuntüs !
  • et tout autre sujet autour de GNU/Linux et des logiciels libres

Alors, n'hésitez pas à nous rejoindre, pour un simple bonjour, ou bien pour discuter plus longtemps.

[FR Le Mans] Permanence du mercredi - Le mercredi 14 février 2024 de 12h30 à 17h00.

Assistance technique et démonstration concernant les logiciels libres.

Attention, réservez votre place par contact (at) linuxmaine (point) org 

Planning des réservations consultable ici.

  • Centre social, salle 220, 2ème étage, pôle associatif Coluche, 31 allée Claude Debussy, Le Mans, Pays de la Loire, France
  • https://linuxmaine.org

[FR Le Mans] Permanence du mercredi - Le mercredi 14 février 2024 de 12h30 à 17h00.

Assistance technique et démonstration concernant les logiciels libres.

Attention, réservez votre place par contact (at) linuxmaine (point) org 

Planning des réservations consultable ici.

[FR Rouen] Install partie Linux - Le mercredi 14 février 2024 de 14h00 à 17h00.

Venez donner une nouvelle jeunesse à votre ordinateur

En remplaçant votre système Windows® [ou Mac®] par un système plus simple, plus sûr, plus rapide, plus sobre et libre - GNU/Linux - vous pouvez donner à votre ordinateur toute son efficacité et vous serez à l'abri des virus !

La durée de vie de votre ordinateur pourra en être multipliée au moins par deux, vous permettant ainsi de réaliser de très substantielles économies et de diminuer d'autant votre impact écologique.

Lors de cette "Install partie" nous vous proposerons tout d'abord une démonstration de GNU/Linux.

Si vous amenez votre ordinateur, nous pourrons effectuer des tests pour savoir s'il est parfaitement compatible avec Linux, et si c'est le cas nous vous proposerons de procéder à son installation.

Vous pouvez aussi venir si vous avez déjà GNU/Linux et que vous avez besoin d'un complément de configuration ou des questions.

L'installation est gratuite, vous pourrez néanmoins faire un don à notre association "Libérons nos ordis".

IMPORTANT: veuillez lire cette page afin de venir préparé: https://blog.liberetonordi.com/index.php?post/participer-installparty

Si vous n'êtes pas en mesure d'effectuer vous même votre sauvegarde, veuillez apporter un support de sauvegarde (disque dur externe ou clé USB de capacité suffisante).

Remarque: vous pouvez même apporter un ordinateur de bureau - uniquement l'unité centrale (la tour) - nous avons des écrans, claviers et souris à brancher dessus.

Accès à la Cyberbase: bus T2 (Teor n°2) arrêt Malraux, entrée depuis la rue César Franck ou depuis le parvis (face au centre culturel Malraux).

VEUILLEZ VOUS INSCRIRE SUR LE TABLEAU À REMPLIR ICI: https://calc.ouvaton.coop/InscriptionInstallPartieLinuxRouen


Date suivante (à confirmer): mercredi 13 mars, à la Cyberbase.

(Les Install parties mensuelles ont lieu à la Cyberbase et parfois à la bibliothèque St Sever.)

[FR Beauvais] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le mercredi 14 février 2024 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l'association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l'utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d'exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C'est l'occasion aussi de mettre en avant l'action des associations fédératrices telles que l'April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Pont-Croix] Atelier Informatique Libre - Le mercredi 14 février 2024 de 18h00 à 20h00.

Les Ateliers Informatique Libre proposés par On Y Est c’est:

– 1 semaine sur 2 les mercredis de 18h à 20h dans la salle de la ludothèque « Ti c’hoari » (médiathèque) de Pont-Croix → Voir les dates sur l’agenda

– Mais aussi à votre demande pour un groupe auto-organisé, une asso, une collectivité…

  • Mais pourquoi des Ateliers Informatique Libre ?

Pour se séparer (progressivement ?) des applis, logiciels, systèmes et services en lignes propriétaires, privateurs et ultra consommateurs de matériel et d’énergie… En passant à des outils informatiques libres et décentralisés sur nos ordinateurs et nos smartphones, boites mails, « réseaux » divers…

Et en plus, c’est:

→ Simple d’accès, (presque toujours) rapide et facile à changer, avec à disposition un immense choix de logiciels et de solutions en ligne libres et gratuites pour les usages quotidiens et professionnels…

→ Léger en termes de mémoire, de puissance, de débit: pour faire durer (ou même recycler) son matériel et baisser sa conso énergétique…

→ Stable, durable, très peu vulnérable… et beaucoup plus respectueux de nos données !

→ Et c’est contributif ! Les tutos, les forums sont nombreux… Et les projets fédérateurs libres prennet de plus en plus d’importance: Wikipédia, OpenStreetmap, etc…

Alors, prêt.e à passer au libre  ?

Ouvert à tou.tes.s - Amenez vos ordis à faire revivre où à "soulager" et/ou vos smartphones… Participation libre

[FR Désaignes] Soirée Libre Bidouille - Le mercredi 14 février 2024 de 19h00 à 23h30.

Le numérique est devenu omniprésent dans nos sociétés ultra-connectées. On le retrouve dans le milieu professionnel comme dans les rapports avec l’administration. De façon plus étonnante, il s’est même immiscé dans l’intimité: c’est pourquoi choisir un numérique de confiance est devenu essentiel.

Les logiciels libres sont donc plus importants que jamais car leur mode de développement est basé sur le partage des connaissances et l’échange de savoirs. Ils constituent un bien commun, accessible et réutilisable par tous. C’est donc un modèle informatique de confiance, renforcé par une éthique forte.

Ce rendez-vous mensuel propose d’accompagner les utilisateurs et utilisatrices de logiciels libres dans la résolution de leurs problèmes informatiques (tous les deuxièmes mercredis du mois à partir de septembre 2023).

C’est l’occasion de voir comment ça marche, de demander ou de donner un coup de pouce, de découvrir ou faire découvrir une astuce, d’installer GNU/Linux (si vous souhaitez faire une installation, nous prévenir à l'avance est préférable).

Ces soirées sont ouvertes à toustes, nous pensons organiser des thèmes sous forme d'ateliers pour la découverte d'un logiciel libre (graphisme, médias, bureautique, internet, outils système… ) ou d'un thème (vie privée, programmation, CHATONS, auto-hébergement… ). Nous mettrons à jour l'annonce avec le thème proposé

Si vous avez une demande particulière ou envie vous aussi de proposer aussi un atelier ou un thème, n'hésitez à faire signe ;) ou si vous souhaitez aussi organiser une activité d'information ou atelier vers chez vous, n'hésitez pas à nous le proposer, nous sommes prêts à nous déplacer dans la mesure du possible…

On va commencer avec un simple constat: les informaticiens et les utilisateurs ne parlent pas le même langage…

Venez, pour:

  • une réponse à vos questions,
  • discuter de libertés,
  • approfondir ou échanger nos connaissances,
  • connaître des alternatives numériques éthiques et respectueuses de vos données personnelles,
  • essayer un environnement GNU/Linux sur un ordinateur ou un RaspberryPi,
  • contribuer aux communs,
  • proposer un thème à travailler, si vous désirez maîtriser un thème en particulier

Soirée ouverte à tous, vous pouvez venir avec un ordinateur qui est sous Windows ou Mac, cela n'empêche pas d'utiliser des logiciels libres…

Amenez vos ordinateurs, nous aurons une connexion Wifi… La connexion filaire est parfois pas très bonne, nous devrons parfois nous contenter d'un partage de connexion 4G…

GNU & Tux, logos du projet GNU et du noyau Linux par Péhä CC-BY-SA

Pour nous suivre différentes possibilités:

Nous offrons librement des Services Numériques Libres, éthiques et respectueux . N'hésitez pas à les découvrir et les utiliser !

Debian fête ses 30 ans

La distribution Debian (ou Debian GNU/Linux) est un système d’exploitation libre complet. Il est développé par une organisation communautaire fondée par Ian Murdock le 16 août 1993. Le projet fête donc ses 30 ans.

La première version stable est parue le 17 juin 1996, tandis que la dernière version stable, Debian 12 Bookworm est sortie le 10 juin 2023. Et Debian GNU/Hurd 2023 le 12 juin 2023.

L’approche communautaire est basée sur une philosophie: « une association d’individus qui ont pour cause commune la création d’un système d’exploitation libre, librement disponible pour tous. Dans ce qui suit, quand nous utilisons le mot « libre », nous ne parlons pas d’argent, nous nous référons plutôt à la liberté du logiciel. ». « Le projet Debian compte plus d’un millier de développeurs et de contributeurs répartis dans le monde entier. »

[FR Lyon] Réunion mensuelle Hadoly - Le mercredi 14 février 2024 de 19h00 à 22h00.

Réunion mensuelle de l'association ouverte à tous.

[FR Cappelle en Pévèle] Mercredis Linux - Le mercredi 14 février 2024 de 19h30 à 23h30.

L'Association Club Linux Nord Pas de Calais organise chaque mois une permanence Logiciels Libres ouverte à tous, membre de l'association ou non, débutant ou expert, curieux ou passionné.

Les Mercredi Linux sont des réunions mensuelles désormais organisées le mercredi. Ces réunions sont l’occasion de se rencontrer, d’échanger des idées ou des conseils.

Régulièrement, des présentations thématiques sont réalisées lors de ces réunions, bien sûr, toujours autour des logiciels libres.

Durant cette permanence, vous pourrez trouver des réponses aux questions que vous vous posez au sujet du Logiciel Libre, ainsi que de l'aide pour résoudre vos problèmes d'installation, de configuration et d'utilisation de Logiciels Libres. N'hésitez pas à apporter votre ordinateur, afin que les autres participants puissent vous aider.

Cette permanence a lieu à la Médiathèque Cultiv'Art, 16 rue de la Ladrerie, Cappelle en Pévèle

[FR Mauguio] Événement | Dolidéj - Le jeudi 15 février 2024 de 08h30 à 11h00.

Découvrez Dolibarr autour d'un petit-déjeuner. Optimisez la gestion globale de votre entreprise, qu'elle soit une TPE, PME, grande entreprise, indépendante ou association.

Devis, factures, fournisseurs, stocks, projets et tâches et bien plus encore…

Dolibarr ERP/CRM est un progiciel de gestion intégré et gestion de la relation client open source pour les entreprises de toutes tailles, de la PME au grand groupe mais aussi pour les indépendants, auto-entrepreneurs ou les associations.

Tramway lignes 1 et 4, arrêt Place de l’Europe puis Bus Hérault Transport Navette aéroport Ligne 120 Navette Aéroport arrêt ESMA - CCI

Sur Inscription | GPS Latitude: 43.57869 | Longitude: 3.95097

[FR Lyon] Jeudi du graphisme - Le jeudi 15 février 2024 de 19h00 à 21h00.

L’EPN des Rancy et les étudiants de Colibre vous proposent des ateliers gratuits (inscription obligatoire) afin de découvrir des techniques de création visuelle utilisant un logiciel libre pratique et adapté.

La thématique abordée ce jeudi sera: Domptez l'intelligence artificielle pour créer des images

N'hésitez pas à venir nombreux à cet atelier.

[FR Paris] Apéro Parisien du Libre - Le jeudi 15 février 2024 de 19h30 à 19h30.

Tous les 15 du mois, Parinux organise un Apéro Parisien du Libre (APL).

Cet événement informel et convivial réunit les personnes intéressées par le monde du Libre.

 Le 15 février, cela se passera à Fauve Bière, 64 rue de Charonne 75011 Paris

[FR Chambéry] Forum ALPINUX - Le jeudi 15 février 2024 de 20h00 à 22h00.

Tous les 1er et 3e jeudis du mois, Alpinux organise des rencontres à la Dynamo de Chambéry.

A ces occasions une présentation est proposée. C'est aussi l'occasion d'échanger sur des projets, des problèmes rencontrés…

Comme toujours covoiturage possible.

[FR Le Havre] Conférence de sensibilisation aux enjeux du numérique - Le vendredi 16 février 2024 de 18h00 à 20h00.

Par l'association Libérons nos ordis, à l'invitation de l'association SOS-Libertés Le Havre.

Si tu ne contrôles pas le numérique, le numérique te contrôlera

captation de données intimes, algorithmes, addiction, uberisation, obsolescence… Comment les multinationales cherchent à nous manipuler.

Comment résister ? Découvrez les alternatives libres, éthiques, décentralisées, éco-responsables qui respectent les utilisateurs.

PAF 5 €.

Inscription sur https://www.helloasso.com/associations/association-havraise-de-solidarite-pour-la-defense-des-libertes-fondamentales/evenements/liberons-nos-ordis

(Un atelier pratique sera proposé le 23 mars.)

[FR annecy] Réunion hebdomadaire AGU3L Logiciel Libre - Le vendredi 16 février 2024 de 20h00 à 23h59.

L'AGU3L Logiciel Libre à Annecy votre association se réuni tous les vendredis à 20h00.

⚠️ Vérifiez sur le site avant de vous déplacer, y a un bandeau en haut qui confirme la tenue de la réunion.

Le programme de la réunion, s'il y en a un, est sur notre site. 😉 ⬇️

Digression possible, voire probable.

Apportez à boire, à manger. Un ordi ça peut aider.
De la bonne humeur et un brin de Liberté.

Et tout ce que vous trouvez sympa: des amis, des projets, des trouvailles, etc.

Besoin d'une installation Linux?

Pas de problème! Laissez nous un petit message avant au cas où l'on soit pas dispo ce soir là.

[FR Villeneuve d'Ascq] Ateliers "Libre à vous" - Le samedi 17 février 2024 de 09h00 à 12h00.

L'OMJC organise avec l'Association Club Linux Nord Pas de Calais organise chaque samedi une permanence Logiciels Libres ouverte à tous, membre de l'association ou non, débutant ou expert, curieux ou passionné.

Le Centre d’Infos Jeunes a mis en place une démarche d’accompagnement des jeunes aux pratiques actuelles pour l’informatique et le numérique:

  • Lieu d’accès public à Internet ( 5 postes avec Wifi libre et gratuit )
  • Web collaboratif et citoyen pour que chacun puisse trouver sa place et passer du rôle de simple usager à celui d’initiateur de processus collaboratif
  • Éducation à l’information par les nouveaux médias ( diffusion par le biais du numérique )
  • Logiciels libres ( bureautique, sites, blogs, cloud, infographie et vidéo, musique, réseaux sociaux, chat, … ).

Cette rencontre a lieu sur rendez-vous, tous les samedis matins hors vacances scolaires à la Maison communale de la ferme Dupire, rue Yves Decugis à VILLENEUVE D’ASCQ

[FR Fourmies] Atelier « Donnez une seconde vie à vos PC » - Le samedi 17 février 2024 de 09h30 à 12h00.

Dans le cadre de la stratégie Rev3 de la ville de Fourmies est né le Central, Carrefour de la Résilience.

A ce titre, l'Association Club Linux Nord Pas de Calais organise un atelier de réemploi d'ordinateurs.

De 9h30 à 12h00, venez découvrir les logiciels libres et installer Linux Mint ou Mageia pour donner un coup de jeune à votre ordinateur.

Mais ce sera aussi si besoin l'iccasion d'effectuer des travaux de maintenance, de sauvegarde ou de réparation.

Cette manifestation a lieu au Tiers-Lieu Le Central à Fourmies

[FR Beauvais] Traitement de photos avec Gimp - Le samedi 17 février 2024 de 09h30 à 12h00.

Formation et partage de connaissances sur les points suivants:

[FR Roubaix] Atelier Local-Low-Tech - Le samedi 17 février 2024 de 10h00 à 14h00.

L'Association Club Linux Nord Pas de Calais est présent chaque trimestre à la médiathèque de Roubaix La Grande Plage.

Au cours de ces séances, nous vous proposons d'installer le système d'exploitation libre Linux et/ou les logiciels libres que vous utilisez sur votre ordinateur.

Si votre ordinateur est récent et que vous vous voulez vous donner les moyens de maîtriser les informations qui y entrent et en sortent, ou si votre ordinateur devient poussif…

Pensez à nous rendre visite, c'est gratuit et on vous donnera toutes les clés pour que vous puissiez faire le choix qui vous convient 😁

Cette manifestation a lieu à la Médiathèque de Roubaix. au 2, rue Pierre Motte à Roubaix

[FR Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 17 février 2024 de 10h30 à 18h30.

Présentation de l'E2L

Quel est le rôle de l'école du logiciel libre?

Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

Comme toutes les écoles, son rôle est d'apprendre à ses élèves les logiciels libres, c'est-à-dire:

  • comment en trouver de bons parmi les nombreux sites qui en proposent,
  • comment en prendre possession en fonction des licences,
  • comment les installer en fonction de ses besoins,
  • comment les tester et les utiliser,
  • comment en comprendre le fonctionnement pour ensuite les modifier,
  • comment écrire ses propres logiciels libres.

En fait, l'école du logiciel libre est une université populaire, comme celles qui ont vu le jour en France à partir du 19ème siècle, et dont le but est de transmettre des connaissances théoriques ou pratiques à tous ceux qui le souhaitent. Et pour atteindre ce but, sa forme juridique est de type "association à but non lucratif".

Comment fonctionne l'école?

Cette école étant une association, elle possède, comme toutes les autres, un bureau, élu chaque année en assemblée générale, pour l'administrer. Mais elle a aussi des responsables pédagogiques dont le rôle est essentiel car ce sont eux qui établissent les programmes des cours en fonction des souhaits des adhérents, valident les candidatures des enseignants et affectent les sessions.

Les membres du bureau et les responsables pédagogiques forment "l'encadrement de l'école". Tous les membres "encadrants" doivent être membres de l'association.

Les locaux où se déroulent les cours seront ceux que l'on veut bien nous prêter: une salle des fêtes, un théâtre, une salle de réunion publique, un amphi dans une école publique, ou autre.

Les thèmes des cours sont définis par les adhérents en fonction de leurs envies, de leurs besoins. Les cours sont ensuite décidés par les responsables pédagogiques de l'école en fonction des enseignants disponibles.

Afin de permettre au plus grand nombre de participer et d'assister aux cours, les sessions se tiennent essentiellement le samedi. Une première, sous forme d'atelier public, de 10h30 à 13h, et une autre, sous forme de cours, de 14h30 à 18h30.

Programme détaillé sur le site http://e2li.org

[FR Wintzenheim] Réunion du Club Linux - Le samedi 17 février 2024 de 13h00 à 19h00.

Rencontre du Club Linux de la MJC du Cheval Blanc qui se réunit toutes les 3 semaines et accueille toutes les personnes qui souhaitent découvrir ou approfondir Linux et les Logiciels Libres. Aucune compétence n'est demandée.

Pendant ces rencontres, informelles,

  • nous accueillons celles et ceux qui cherchent une réponse ou souhaitent découvrir Linux et les Logiciels Libres,
  • nous installons Linux sur des ordinateurs, la plupart des fois en "dual boot"(*), ce qui permet de conserver l’ancien système (par exemple Windows) et d’utiliser quand même Linux, en choisissant au démarrage,
  • nous partageons nos recherches (nos difficultés aussi) et nos découvertes, les nouveautés.

Le Club Linux est également impliqué dans une démarche de libération des GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) et de promotion de solutions libres comme, entre autres, Wikipedia, OpenStreetMap, les Framatrucs (*), les C.H.A.T.O.N.S (*) et beaucoup d’autres.

(*): mais on vous expliquera

 

[FR Lille] Foire aux install' - Le samedi 17 février 2024 de 14h00 à 17h30.

La foire aux install’, c’est une bonne occasion pour libérer et se réapproprier son ordinateur, en installant par exemple Debian (une distribution GNU/Linux). Le principe est maintenant bien rodé: vous venez avec votre tour ou votre ordinateur portable, et nous vous aidons durant toutes les phases de l’installation puis de configuration.

C’est aussi l’occasion de venir découvrir les logiciels libres, GNU/Linux, Debian… Que ce soit pour trouver une réponse à vos questions qui ne vous ont pas encore fait franchir le pas, par curiosité, ou encore pour discuter, n’hésitez pas à franchir la porte.

Au delà du logiciel, ce temps est également propice pour discuter de nos usages de l’outil informatique, d’Internet et de tous les services qu’on peut trouver sur le Web.

[FR Saint-Cyr-l'École] Permanence logiciels libres avec Root66 - Le samedi 17 février 2024 de 14h00 à 17h00.

Root66 vous propose une permanence Logiciels Libres

Dans cette permanence, nous discuterons des logiciels libres, et nous vous proposerons un accompagnement technique aux systèmes d’exploitation libres GNU/Linux, dans le but de vous aider à vous familiariser avec ceux-ci.

Le contenu s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences à votre propre rythme.

Programme:

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes:

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Entrée libre et gratuite

Sur place, l'adhésion à l’association est possible mais non obligatoire

Si vous venez en voiture (voire même à pied):
Il est plus facile de passer par le parking rue Raymond Lefebvre.

[FR Ramonville Saint-Agne] WordPress : personnalisez le thème visuel de votre site - Le samedi 17 février 2024 de 14h00 à 18h00.

Vous avez choisi un thème pour votre site Wordpress mais vous n’êtes pas encore satisfaits, vous souhaitez modifier légèrement un aspect de votre site.

Après avoir vu comment ajouter des fonctionnalités à son site sous WordPress et comment choisir un thème, nous allons voir comment l'adapter avec les outils installés par défaut avec WordPress avec l'éditeur de site ou "Full Site Editing (FSE)".

Objectif: Pour ceux qui connaissent WordPress et qui veulent modifier la présentation de la partie visible de leur site. L’idéal étant d’avoir suivi l'animation Rédiger son site Web avec WordPress, cependant une connaissance des fonctionnalités principales de WordPress est suffisante.

Inscription : C'est gratuit mais il faut s'inscrire le plus tôt possible, le formulaire d'inscription est ici: https://www.le-pic.org/contact

N'hésitez pas à en parler autour de vous, c'est gratuit, nous accueillons tout le monde, débutant ou confirmé, jeunes et moins jeunes…

[FR Marseille] Atelier modifier un PDF (pratique) - Le samedi 17 février 2024 de 14h30 à 18h00.

L’ atelier est animé par l’association CercLL samedi 17 février 2024 de 14h30 à 18h00 dans la salle du Foyer du peuple  50 rue Brandis 13005 Marseille.

Utiliser LibreOffice Draw pour modifier un PDF.

Si l’on reçoit un PDF que l’on veut remplir à l’ordinateur et non à la main, il est possible de le faire avec Draw lorsque le document le permet.

Prenons l’exemple d’un formulaire de « Demande de Prêt à l’amélioration de l’habitat » mis à disposition sur le site de la CAF. Il suffit d’enregistrer le document sur l’ordinateur et de l’ouvrir avec Draw en faisant « Fichier » et « Ouvrir ».

Le document s’ouvre alors dans le logiciel. Des zones apparaissent lorsque l’on clique dessus afin d’y insérer du texte et donc de compléter les champs nécessaires.

Une fois que le document est complété, il suffit de l’enregistrer en PDF à nouveau pour l’envoyer par courriel (= e-mail) par exemple. On peut aussi l’imprimer: « Fichier » puis « Imprimer ».

Pour l’enregistrer en PDF il suffit de cliquer sur l’icône dans la barre d’outils ou de cliquer sur « Fichier », puis « Exporter » et choisir PDF dans la liste.

Nommer le document et « Enregistrer ».

Inscription: rendez-vous sur le pad

[FR Quimper] Rencontres Linuxiennes - Le samedi 17 février 2024 de 16h00 à 18h00.

Se faire aider ou aider à installer, paramétrer, réparer un ordi sous Linux, pour tout le monde mais en particulier aux bénéficiaires de la redistribution gratuite d’ordinateurs sous Linux faite par le Centre des Abeilles.

[FR Saint Martin de Tallevende, Vire Normandie] Gérer sa bibliothèque musicale - Le samedi 17 février 2024 de 17h00 à 19h00.

L'association VireGUL propose un atelier:

« rer sa bibliothèque musicale »,

Samedi 17 février 2024 entre 17h et 19h à la Maison du temps libre de Saint Martin de Tallevende.

Nous verrons quelles solutions libres s’offrent à nous pour gérer nos fichiers musicaux.

Au plaisir de s’y retrouver.

Les ateliers proposés sont ouverts à tous-tes et gratuits.

Une participation libre ou une adhésion sont possibles si vous souhaitez nous soutenir.

Association VireGUL: Groupe des Utilisateurs de Linux & Logiciels Libres à Vire Normandie.

Nous suivre sur Mastodon (réseau social libre et décentralisé) https://piaille.fr/@viregul

[FR Vandoeuvre-lès-Nancy] Atelier modélisation boitier d'un capteur de distance - Le dimanche 18 février 2024 de 10h00 à 15h00.

Suite d'une série d'ateliers consistant à élaborer une modélisation en 3D d'un boîtier, à imprimer. Celui-ci permettra de contenir l'équipement nécessaire pour exploiter sur le terrain un capteur de distances à poser sur des vélos.

L'approche repose en partie sur l'usage de la fonctionnalité de tableur intégré dans le logiciel de modélisation, permettant de modifier les cotes à la volée.

Habituellement, les participants se rendent à la pizzeria à proximité immédiate, le temps de midi.

Le projet du capteur de distance vélo

Ce projet a été initié fin 2020 suite à une idée au cours d'un atelier découverte dans l'espace informatique de la Fabrique Collective de la Culture du Libre dans la médiathèque de Vandœuvre.
Le capteur est dans sa phase finale de conception. Les composants sont soudés, le programme est codé. Il reste les finitions: réaliser un boîtier en impression 3D, et quelques ajustements du code.

Nous passerons ensuite à la phase de test sur le terrain !

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

🪶 Les journaux LinuxFr.org les mieux notés de janvier 2024

10 février 2024 à 03:57

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l’équipe de modération avant publication. C’est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Bannière LinuxFr.org

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également de publier directement vos propres articles, sans validation a priori de lʼéquipe de modération. Ceux-ci s’appellent des journaux. Voici un florilège d’une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs et les utilisatrices… qui notent. Lumière sur ceux du mois de janvier passé.

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

🏆 Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées de janvier 2024

Par : Florent Zara
10 février 2024 à 03:55

Nous continuons sur notre lancée de récompenser celles et ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logo, journaux, correctifs, etc.). Vous n’êtes pas sans risquer de gagner un livre des éditions Eyrolles, ENI et D-Booker. Voici les gagnants du mois de janvier 2024 :

Les livres gagnés sont détaillés en seconde partie de la dépêche. N’oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

Les livres 📚 sélectionnés

Bandeau LinuxFr.org

Certaines personnes n’ont pas pu être jointes ou n’ont pas répondu. Les lots ont été réattribués automatiquement. N’oubliez pas de mettre une adresse de courriel valable dans votre compte ou lors de la proposition d’une dépêche. En effet, c’est notre seul moyen de vous contacter, que ce soit pour les lots ou des questions sur votre dépêche lors de sa modération. Tous nos remerciements aux contributeurs du site ainsi qu’aux éditions Eyrolles, ENI et D-Booker.

Logo éditions ENI Logo éditions Eyrolles Logo éditions B-BookeR
     

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Dépendance du ministère du Travail à Microsoft : l'April poursuit les demandes CADA

Par : egonnu
15 février 2024 à 08:56

En novembre 2023, l'April a demandé communication au ministère du Travail des études conduites ainsi que d'autres documents liés, justifiant sa dérogation pour le recours à des solutions Microsoft, conformément à la circulaire dite « Cloud au centre »1. L'April a obtenu communication de ces documents administratifs… et a lancé d'autres demandes CADA2 pour comprendre et mettre en lumière ce qui se fait, ou non, pour dépasser l'état de dépendance aux solutions Microsoft.

Télécharger les documents (.zip)

Parmi ces documents, une note du 21 janvier 2020 précise, selon l'administration, le besoin de « transformation de l'environnement bureautique de travail ». L'option, qui s'appuie sur des solutions d'informatique à distance, dites cloud, y est privilégiée plutôt qu'une « remise à plat complète de l'infrastructure ».

Un autre document, de « pré-cadrage », met en balance plusieurs options, dont une basée sur des logiciels libres, et retient, in fine, celle de Microsoft. Le recours à des logiciels libres sera exclu, car, selon le document, cela « nécessit[ait] une collection de services hétérogènes » et qu'il n'y avait pas « d'usages en ligne possibles nativement ». Toujours selon ce document, les choix possibles se limitaient à Google ou Microsoft – ce qui pose déjà un sérieux problème –, la différence principale étant que là où le recours à l'offre Microsoft est présenté comme permettant de la « continuité », celle de Google apparaît comme une « rupture ».

En réalité, comme souvent, ces documents semblent confirmer l'impression générale d'une décision politique de migrer vers les solutions Cloud de Microsoft – dont les logiciels sont déjà omniprésents à l'intérieur du ministère – que des études formelles sont ensuite venues confirmer. Pourrait-il en être autrement sans une « remise à plat complète » … ?

La note du 21 janvier 2020 présente, en effet, des indices de cette dépendance à Microsoft et à ses pratiques commerciales. Une des justifications du recours aux solutions cloud est que « Microsoft indique ainsi que toutes les versions supérieures à Windows 2019 ne seront disponibles que dans le cloud et n'existeront plus en version déployable sur des infrastructures propres ». Par ailleurs, le même document porte le constat – aveu d'impuissance – qu'« au plan politique et symbolique, le choix d'un modèle cloud pourrait être perçu comme une perte de souveraineté numérique, puisque le ministère confierait à des entreprises américaines, GAFA, la gestion de sa bureautique. Ce point est surtout symbolique, car l'ensemble des postes de travail et de la messagerie sont déjà sous licence américaine et portés très majoritairement par des matériels chinois ou coréens. ». Outre l'absence du « M » à « GAFA »3, alors même que l'on parle de bureautique, cela témoigne de l'absence d'une réelle perspective et d'ambition politique à propos de ce sujet. De là à dire que le ministère aurait vu se fermer sur lui un « piège Microsoft »… 4

On notera que « la question de l’évaluation du risque de dépendance de l’administration publique aux logiciels et aux services de Microsoft » est présente dans le document de pré-cadrage, en tant que « point ouvert » à l'issue de ces travaux. Il est évoqué de prévoir une « solution alternative crédible avant le renouvellement du contrat avec Microsoft (ex. Google) » – remplacer une dépendance par une autre ? –, de prévoir des clauses de réversibilité ou encore de « solliciter l'avis consultatif des organismes interministériels ». Ces points ne sont pas développés. S'agirait-il de vœux pieux ?

Rappelons, fait important, que la dérogation ne peut subsister « au-delà de 12 mois après la date à laquelle une offre de cloud acceptable (c’est-à-dire dont les éventuels inconvénients sont supportables ou compensables) sera disponible en France ». De là, il convient de savoir si d'autres études ont été conduites depuis pour s'assurer que de telles solutions ne sont effectivement toujours pas disponibles. Question à laquelle l'administration nous a répondu qu'elle « ne dispose d’aucune autre étude similaire menée postérieurement », mais, en revanche, que la Direction du numérique du ministère « participe activement aux travaux des autorités publiques (ANSSI, DINUM,5 etc.) compétentes en matière de solutions cloud pour l’État et œuvrant pour à la mise à disposition d’offres de services cloud en conformité avec les exigences SecNumCloud ; à ce jour, ces travaux n’ont pas permis d’identifier d’offres alternatives répondant aux conditions précitées. »

Fort bien. Il n'en fallait pas plus à l'April pour exercer à nouveau son droit d'accès aux documents administratifs. Passant par la Direction interministérielle du numérique, nous avons formulé une nouvelle demande de communication portant sur :

  • tout document actant la conduite de ces travaux, et/ou les formalisant sous forme de groupe de travail ou autre mode d'organisation ;
  • les comptes rendus des réunions relatives à « la mise à disposition d’offres de services cloud en conformité avec les exigences SecNumCloud » et à la recherche « d'offres alternatives » à celle de Microsoft. Ainsi que les correspondances relatives à la préparation de ces réunions.

Nous verrons alors dans quelle mesure les logiciels libres sont pris en compte dans ces travaux. Analyser, sérieusement, l'offre en logiciels libres est évidemment une étape essentielle. De même que faire un état des lieux des dépenses logicielles par administration6. Mais, dans ces situations de dépendance, malheureusement récurrentes, l'État ne peut pas se contenter d'être un observateur et un consommateur passif de solutions logicielles, y compris libres. Ce n'est qu'en mettant en œuvre une politique publique ambitieuse, passant par une priorité au logiciel libre et un soutien par l'investissement aux communautés et tissus économiques qui les font vivre, que l'on pourra répondre aux enjeux.

  • 1. Circulaire n° 6282-SG du 5 juillet 2021
  • 2. Les demande CADA sont des demandes de communication en vertu du droit d'accès au document administratif. Pour plus d'information vous pouvez consulter le site associatif Ma Dada, dont le délégué général, Xavier Berne, propose des chroniques dans l'émission Libre à vous !
  • 3. L'acronyme GAFAM désigne les entreprises Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft
  • 4. Un récent rapport parlementaire de janvier 2024 sur « le défi de la cybersécurité » évoque ainsi un « piège Microsoft », du fait de ses pratiques commerciales. Lire le communiqué de l'April
  • 5. Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information et Direction interministérielle du numérique
  • 6. Dans son communiqué sur le « piège Microsoft », l'April appelle les parlementaires à poser des questions écrites en ce sens aux différents ministères

Nouveautés de février 2024 de la communauté Scenari

8 février 2024 à 09:00

Scenari est un ensemble de logiciels open source dédiés à la production collaborative, publication et diffusion de documents multi-support. Vous rédigez une seule fois votre contenu et vous pouvez les générer sous plusieurs formes : site web, PDF, OpenDocument, diaporama, paquet SCORM (Sharable Content Object Reference Model)… Vous ne vous concentrez que sur le contenu et l’outil se charge de créer un rendu professionnel accessible et responsive.

À chaque métier/contexte son modèle Scenari :

  • Opale pour la formation
  • Dokiel pour la documentation
  • Optim pour les présentations génériques
  • Topaze pour les études de cas

Mini-webinaire Scenari
Pas de mini-webinaire en février.
Les dates des vacances de février compliquent l’organisation d’un mini-webinaire en milieu du mois de février.
On se retrouvera donc en mars pour le prochain mini-webinaire. Le sujet sera « Scenaristyler : ajouter une police perso dans un skin pdf, web, diaporama ».
Tu peux d’ores et déjà participer au fil consacré à ce mini-webinaire pour parler de quel(s) aspect(s) précis tu souhaiterais voir abordé.

Appel à communications - Rencontres Scenari 2024
Comme tu le sais, les Rencontres Scenari 2024 se dérouleront à l’Université Toulouse Capitole du 3 au 7 juin 2024, et nous y fêterons les 10 ans de l’association Scenari.
Tu utilises Scenari pour faire de la pédagogie, de la documentation, du multimédia, de la qualité, de la science, de l’administratif, du ludique… ou toute autre chose ? Viens parler de ton expérience aux Rencontres.
Tu as jusqu’au 14 mars pour nous envoyer ta proposition de retour d’expérience ou d’atelier à l’adresse rencontres@scenari.org
Détails dans l’annonce sur le forum.

Nouvelle entrée pour "démarrer avec Scenari"
Une nouvelle entrée 4 fait son apparition sur l’accueil de scenari.org. Il s’agit d’un espace dédié aux personnes qui ne connaissent pas (ou très peu) Scenari, et souhaitent découvrir/tester rapidement.
N’hésite pas à nous dire ce que tu en penses !

Recherche modélisateur⋅rice Scenari
Un membre de la communauté Scenari a créé une version de OptimPlus adaptée à la rédaction d’une thèse. Il recherche une personne ou une structure qui serait partante pour reprendre le flambeau du projet et le rendre disponible à la communauté (compatibilité Scenari 6, maintenance…).
Détails dans son annonce sur le forum.

Extension AMC Opale
Une nouvelle version de l’extension AMC pour opale 5 a été publiée sur la plateforme des contributions.
Cette extension permet la publication de document LaTeX pour AMC (AutoMultipleChoice). Il est décliné d’une partie du modèle Xristal.
Rejoins la conversation sur le sujet dans le forum.

Astuce
Astuce : tu peux créer ton propre habillage graphique personnalisé (skin) pour Opale, en mode formulaire ou en mode guidé, qui intègre directement les options Dys.
Pour cela il faut télécharger et installer le « Wsppack pour Styler » depuis la page OpaleSkinDys et puis activer l’option dans les paramètres de ton atelier Styler.
Attention, celui-ci ne permet uniquement de créer des skins basés sur Aurora et pas Daylight ou Sunrise.

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

#199 - Projet de loi SREN - Le standard DTPR - Le piège Microsoft - « Libre à vous ! » diffusée mardi 6 février 2024 sur radio Cause Commune

Par : egonnu
13 février 2024 à 08:56

Libre à vous !, l’émission de l’April, l’association de promotion et de défense du logiciel libre. Prenez le contrôle de vos libertés informatiques, découvrez les enjeux et l’actualité du libre.

Au programme de la 199e émission :

  • sujet principal : le projet de loi « sécuriser et réguler l’espace numérique », ou SREN. Discussion suite au vote à l’Assemblée nationale avec La Quadrature du Net, Mozilla France et Act Up, des associations qui se sont mobilisées sur ce texte (rediffusion)
  • Une nouvelle « Pepite libre » de Jean-Christophe Becquet sur le DTPR, un standard libre pour expliciter la présence de capteurs dans l'espace public
  • « Le piège Microsoft » : un point sur un dossier emblématique de l'April, l'« Open Bar » Microsoft au ministère des Armées, suite à la publication d'un nouveau rapport parlementaire.
  • quoi de Libre ? Actualités et annonces concernant l'April et le monde du Libre

#198 - Jeux de rôle libres - Comprendre le numérique - Extensions de Firefox - « Libre à vous ! » diffusée mardi 30 janvier 2024 sur radio Cause Commune

Par : ivanni
5 février 2024 à 10:35

Libre à vous !, l’émission de l’April, l’association de promotion et de défense du logiciel libre. Prenez le contrôle de vos libertés informatiques, découvrez les enjeux et l’actualité du libre.

Au programme de la 198e émission :

  • sujet principal : Jeux de rôle libres, avec Amaury Bouchard du site autour des jeux de rôle libres Rolis.net, Sébastien Célerin de XII Singes & For The Story, éditeur de jeux de rôle, et Ludovic Schurr, juriste spécialisé dans le droit et les stratégies open source et rôliste
  • la chronique « Les transcriptions qui redonnent le goût de la lecture » de Marie-Odile Morandi sur « Comprendre le numérique », première conférence du triptyque de Louis Derrac
  • la chronique « À cœur vaillant, la voie est libre » de Laurent et Lorette Costy sur le thème « Ecballium, Cucurbitacine et Firefox »

LibreOffice 24.2 : nouvelle année, nouvelle numérotation, nouvelle version

7 février 2024 à 08:36

Une nouvelle version de la formidablement libre suite bureautique LibreOffice vient de sortir. Non contente de s’offrir une nouvelle numérotation pour la nouvelle année, elle nous offre surtout une accessibilité accrue, une meilleure internationalisation notamment pour les langues qui n’utilisent pas l’alphabet latin et une meilleure compatibilité avec l’Office Open XML (OOXML).

On trouvera plus bas un bouquet choisi des évolutions de LibreOffice, les notes de version sont là pour l’exhaustivité.

Logo de LibreOffice

Sommaire

Sur la nouvelle numérotation

La question de ce changement de numérotation de LibreOffice a fait tourbillonner un bon paquet d’électrons sur LinuxFr. Dans un premier lien annonçant la sortie de la 7.6, puis un deuxième annonçant celle de la bêta 24.2 pour tests et enfin dans un journal (avec quelques erreurs) signalant en avant-première quelques fonctionnalités et améliorations.

Mais un rappel peut s’avérer nécessaire. Donc la numérotation des versions de LibreOffice est passée d’un schéma de type SemVer (en) : numéro majeur de version. numéro mineur. patch, exemple 7.6.4 qui est la dernière à porter ce type de numérotation à un schéma de type CalVer (en). On a donc :

  • année de sortie de la version : 24
  • mois de sortie : 2
  • micro : 0.

Les mises à jour de cette version, selon le calendrier de sortie porteront ainsi les numéros : 24.2.1, 24.2.2, 24.2.3, etc. jusqu’à la dernière 24.2.7 dont la sortie est prévue fin octobre 2024. La durée de vie d’une version de LibreOffice est de neuf mois.

Pas de changement pour le reste : deux versions « vivantes » vont continuer à coexister, une seulement maintenue, l’actuelle 7.6.4 et une en pleine évolution, l’actuelle 24.2. Sans oublier les versions de développement et les archives.

L’accessibilité enfin une priorité

L’accessibilité n’a pas toujours été une priorité de LibreOffice, il semblerait qu’avec les dernières versions, cela change fort heureusement. Par exemple, les versions antérieures ont ajouté la possibilité de marquer comme décorative une illustration ou un cadre, ce qui signale aux lecteurs d’écran de les ignorer et allège la lecture pour des éléments qui n’apportent pas une information supplémentaire.

La version 24.2 corrige beaucoup de défauts pour Windows, Mac, et Linux. On se contentera de relever ce qui concerne Linux :

  • les vues arborescentes comme celle de la configuration avancée, menu Outils → Options → LibreOffice → Avancé → Ouvrir la configuration avancée1 sont correctement annoncées, passant, lues correctement par les lecteurs d’écran ;
  • un paramètre système permet de réduire ou désactiver les animations est pris en compte par LibreOffice, permettant de désactiver les petits traits animés qui encadrent des cellules copiées dans Calc ;
  • dans Calc, signalement des étiquettes d’entête de lignes et colonnes en conformité avec la spécification ARIA, elles sont utilisées par le lecteur d’écran Orca pour annoncer les cellules ;
  • les lecteurs d’écran peuvent annoncer correctement le texte des éléments des éditions multilignes dont on trouve un exemple dans le menu Aide → Vérifier les mises à jours… ;
  • les barres d’état des boites de dialogues sont signalées avec le rôle accessible correct ;
  • les cases à cocher dans la boite de dialogue d’orthographe peuvent être activées avec la touche espace ;
  • dans Writer, les paragraphes de style « Bloc de citation » utilisent le modèle d’accessibilité du même nom qui permet aux lecteurs d’écran de les annoncer sous forme de citation entre guillemets ;
  • l’activation et la désactivation des boutons peut se faire à l’aide de l’action d’accessibilité correspondante ;
  • le lecteur d’écran Orca indique si le soulignement est actif ou non.

Pour compléter, il est bon de rappeler ces deux logiciels qui facilitent l’utilisation de Linux, donc de LibreOffice : le logiciel de commandes vocales NoComprendo qui a fait l’objet de deux dépêches sur ce site. Il permet de lancer verbalement quelques raccourcis clavier (passant de soulager les articulations ou de suppléer à des problèmes de motricité) et le logiciel de dictée vocale Elograf développé pour Mageia.

L’internationalisation parce qu’il n’y a pas que l’alphabet latin

La meilleure prise en compte des langues qui utilisent d’autres systèmes d’écriture que l’alphabet latin fait partie également des points forts du développement des dernières versions de LibreOffice. The Document Foundation (TDF), la fondation qui chapeaute le projet a d’ailleurs lancé un appel à recrutement en novembre 2023 pour un poste de développeur. Il était plus particulièrement demandé aux candidats ou candidates des compétences linguistiques et sur Unicode.

Dans Impress certains des modèles livrés avec LibreOffice avaient des polices incorrectes pour les systèmes d’écriture CJC qui est la qualification d’Unicode pour les écritures chinoises, japonaises et coréennes et CTL. CTL pour « Complex Text Layout » qui concerne le rendu de polices complexes. CTL qualifie un système d’écriture dans lequel la forme et la position d’un graphème dépend de ses relations avec les autres graphèmes, c’est le cas notamment du Devanagari ou de l’alphabet arabe dont le sens du texte peut être bidirectionnel. La version 24.2 a corrigé ce bogue.

Des modèles avec les paramètres requis pour les textes japonais ont été ajoutés dans la catégorie « localisation »2 ce qui, en outre, améliore l’inter-opérabilité avec MsWord pour les personnes dont l’interface est en japonais.

Math peut afficher les formules aussi bien dans le sens gauche-droite que droite-gauche (ça c’est nouveau). L’application accepte maintenant également les opérateurs et les symboles arabes et persans (juste retour des choses dans l’histoire de la science mathématique).

L’interface, adieu les veuves et les orphelines

Les changements peuvent être visuels ou concerner des intitulés, un choix parmi ce qui a été signalé dans les notes de version.

La boite de dialogue des propriétés des fichiers, menu Fichier → Propriétés suit enfin le schéma du Dublin Core et ça passe bien dans les fichiers EPUB. Mais il faudra tout de même ajouter l’auteur, si ce n’est pas vous, dans SIGIL après la création de l’EPUB.

La nouvelle boite de dialogue des propriétés des fichiers avec ses champs tout neufs

À ce sujet : remplir lesdites propriétés devrait être une habitude, allez donc faire un tour dans le menu Outils → Options → Chargement/enregistrement → Général pour cocher la case « Éditer les propriétés du document avant l’enregistrement ». Elle apparaîtra au premier enregistrement, et pourra toujours être modifiée par la suite en passant par le menu Fichier → Propriétés.

La récupération automatique des fichiers est cochée par défaut pour une première installation. Si vous ne l’avez pas fait sur votre LibreOffice, on ne saurait que trop vous conseiller de le faire : menu Outils → Options → Chargement/enregistrement → Général. Sur l’illustration, j’ai configuré 5 minutes. Cette récupération ne remplace pas l’enregistrement au fil de l’eau des fichiers. Elle permet seulement de récupérer le document après un arrêt intempestif de LibreOffice.

Configuration de l’enregistrement automatique et des propriétés.

Si vous voulez protéger un fichier (onglet sécurité des propriétés), LibreOffice affiche maintenant une barre indiquant la force du mot de passe : plus elle est grande plus il est fort. Et il devient impératif, ce qui n’est pas forcément une bonne chose : on peut vouloir simplement protéger un fichier des modifications intempestives sans plus.

Apposer un mot de passe à un fichier

Suggestion : les mots de passe des fichiers de LibreOffice sont quasiment incraquables (pas sans beaucoup de temps), si l’idée n’est que d’éviter des modifications involontaires notamment de formules de feuilles de calcul, pensez à mettre le mot de passe dans les commentaires des propriétés.

Un autre changement sympathique : sur la barre d’outils l’icône qui représente un oméga, Ω, et qui ouvre un menu déroulant avec les caractères « spéciaux » favoris et les derniers utilisés. Cela affiche maintenant aussi la description du caractère et donc son numéro de code Unicode. Vous saurez ainsi que le numéro Unicode du manchot 🐧 est U+1f427.

Choisir un caractère spécial

Et si vous avez bien modifié votre barre d’outils et supprimé ce bouton, vous pouvez le remettre en passant par Outils → Personnaliser, onglet Menu, il s’appelle « symbole ».

Cette version signe aussi le glas des veuves et des orphelines (format des paragraphes), remplacées par des scissions qu’on autorise (ou pas). D’ici là que la casse y passe aussi…

Et, puisqu’on parle de Writer, une nouveauté qui en annonce peut-être d’autres : il est possible de styler les commentaires, un style existe pour ça. Les notes de version laissent présager que ce pourrait être l’amorce d’une plus grande variété de styles pour les commentaires.

Modifier le style de commentaire

Compatibilité OOXML et autre

Au rythme où ça va, LibreOffice va finir par être plus compatible avec l’OOXML que la suite MsOffice elle-même 😉. Plus sérieusement outre ce qui a été dit plus haut sur le japonais, j’ai relevé deux innovations majeures pour Writer.

LibreOffice utilise le style « Première page » pour récupérer l’entête et le pied de page d’un document au format DOCX sans plus créer un nouveau style de page.

L’algorithme de coupure des lignes justifiées a été modifié, pour l’instant, seulement pour les fichiers au format DOCX, LibreOffice reprend celui implémenté par MsWord 2013. Par la suite il sera utilisé comme justification par défaut dans la prochaine version majeure de LibreOffice. L’algorithme permet de gagner jusqu’à 20 % d’espace.

Et aussi, dans un autre domaine, Draw importe les fichiers TIFF multipages en plaçant une image par page.

Pour compléter (peut-être)

À la source de cette dépêche, j’ai écrit un premier article sur les nouveautés de LibreOffice 24. principalement pour avoir des illustrations. L’article a une structure différente et relève aussi d’autres nouveautés.

On ne saurait terminer sans remercier les personnes qui font de LibreOffice une suite aussi formidable et agréable à utiliser, sans oublier celles et ceux qui ont ajouté à Mageia deux outils d’accessibilité indispensables.


  1. La traduction des notes de version ne correspond pas forcément à celle de l’interface de LibreOffice, je reprends ici celle de l’interface qui n’est pas encore entièrement traduite en français. 

  2. Notes de version (je n’ai pas pu vérifier cela pour la dépêche, et pour cause). 

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Revue de presse de l’April pour la semaine 5 de l’année 2024

Par : echarpentier
5 février 2024 à 03:54

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

Jeux de rôle libres - « Libre à vous ! » du 30 janvier 2024 - Podcasts et références

7 février 2024 à 07:05

198ème «  Libre à vous !  » de l’April. Podcast et programme :

  • sujet principal : Jeux de rôle libres, avec Amaury Bouchard du site autour des jeux de rôle libres Rolis.net, Sébastien Célerin de XII Singes & For The Story, éditeur de jeux de rôle, et Ludovic Schurr, juriste spécialisé dans le droit et les stratégies open source, rôliste et blogueur
  • la chronique « Les transcriptions qui redonnent le goût de la lecture » de Marie-Odile Morandi sur « Comprendre le numérique », première conférence du triptyque de Louis Derrac
  • la chronique « À coeur vaillant, la voie est libre » de Laurent et Lorette Costy sur le thème « Ecballium, Cucurbitacine et Firefox »

Rendez‑vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 FM en Île‑de‑France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

Vous pouvez laisser un message sur le répondeur de la radio, pour réagir à l’un des sujets de l’émission ou poser une question. Le numéro du répondeur : +33 9 72 51 55 46.

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Rencontres Amicales Francophones du Logiciel Libre 2024

Appel à participations !

Le mercredi 20 mars à la MSH sud, 71, rue Professeur Henri Serre, salle 002-Kouros. Université Paul Valéry, site Saint-Charles, 34090 Montpellier de 14h00 à 21h00 UTC+1.

Du jeudi 21 au dimanche 24 mars à l’EPF École d’ingénieurs, 21 boulevard Berthelot, 34000 Montpellier de 14h00 à 21h00 UTC+1.

Des présentiels ont lieu en même temps dans les villes d’Abidjan, Béjaïa, Bruxelles, Dakar, Lomé, Meknès, Montpellier, Montréal, Niamey, Ouagadougou et Sfax. De façon à ce que chacun puisse y participer et échanger, ces présentiels se relient par visioconférence.

Créées à l’initiative de Montpel’libre et API : Action of Public Interest, et organisées par elles, Les Rencontres Amicales Francophones du Logiciel Libre est un événement international annuel hybride qui se déroule en 2024 du 20 au 24 mars de 14h00 à 20h00 (UTC+1).

Elles succèdent aux Rencontres Afrique France du Logiciel Libre, qui ont duré 3 ans, car leur cadre géographique s’agrandit.

Ce sont 5 jours d’échanges à la fois en présentiel et en distanciel sur la philosophie, le développement et l’usage du Logiciel Libre de la culture libre et des communs numériques en Francophonie.

Ce sont donc 5 journées thématiques du mercredi 20 mars au dimanche 24 mars :

  • mercredi 20 mars, jour 1 - l’éducation aux usages du numérique, l’enseignement, la recherche et le logiciel libre
  • jeudi 21 mars, jour 2 - rencontre des libristes et des acteurs de l’économie sociale et solidaire
  • vendredi 22 mars, jour 3 - logiciels libres et développement durable
  • samedi 23 mars, jour 4 - numérique durable et responsable, jerrypartie
  • dimanche 24 mars, jour 5 - réalisations participatives, citoyennes et solidaires : mapathon

L’événement s’adresse à tout public : simples curieux, amoureux de l’Afrique, amateurs de logiciels libres, étudiants, geeks, experts, entrepreneurs, personnes engagées qui souhaitent avoir un éclairage sur un numérique éthique, inclusif, durable, responsable, solidaire. Un accent particulier est porté sur la participation de la jeunesse.

Le programme est riche et varié : on y parle autant

  • d’IA et d’éducation avec l’UNESCO,
  • que de ressources libres avec le Ministère de l’Éducation Nationale français,
  • on y rencontre la communauté Wikipédia et OpenStreetMap du Togo, de Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Mali,
  • on y découvre ou approfondit des outils comme LibreOffice grâce à l’association francophone La Mouette,
  • on y découvre grâce à Evarisk, une entreprise montpelliéraine Dolibarr,
  • on y découvre pourquoi les fablabs francophones utilisent des logiciels libres,
  • on peut se faire installer Linux et apprendre à le prendre en main,
  • partager en radio ses convictions et/ou ses impressions… et tant d’autres choses…

Le programme complet sera en ligne en fin février sur le site de l’événement : https://rafll.org/

Si vous souhaitez prononcer une conférence, proposer une table-ronde, une présentation d’outil, tenir un stand, remplissez ce formulaire avant le 20 février 2024 svp : https://framaforms.org/proposer-une-activite-aux-rencontres-amicales-francophones-du-logiciel-libre-2024-1651242657.

Si vous souhaitez participer à l’événement en présentiel, veuillez vous inscrire : https://rafll.org/

RAFLL2024

Site web : https://rafll.org/
Contact : CONTACT chez RAFLL point ORG

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

❌
❌